Mot de Madame le Député-Maire

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Je vous souhaite la bienvenue sur le site Internet de la municipalité de Denain.

J’ai tenu à ce que la vie associative denaisienne, particulièrement dynamique, soit présente dans une large part sur ce nouveau site Internet, par le biais de la page actualité et dans la rubrique « Agenda ».

Lire la suite

Informations pratiques

Mairie de Denain

 

LE SERVICE PASSEPORT ET CARTE D'IDENTITE VOUS ACCUEILLE
Sans rendez-vous du mardi au vendredi de 8H30 à 11H et de 13H45 à 16H45
Sur rendez-vous : le lundi de 13H45 à 17H et le samedi de 8H30 à 11H30. 
En cas d'affluence, le service est suceptible de modifier ses horaires d'accueil. 

Tél : 03 27 23 59 59

 

Programme culturel 2016-2017

Billetterie en ligne en cliquant sur le lien suivant
http://www.digitick.com/ext/billetterie5/?site=villededenain

Disponible !

 

Restauration municipale

Vos menus en cours
à télécharger ci-dessus

 

Vous êtes ici

Accueil » Histoire et patrimoine

Le patrimoine denaisien

Le Théâtre municipal

D’une capacité de 550 places, le théâtre municipal est classé parmi les 20 plus beaux théâtres de France.
A l’origine, il n’était pas question de bâtir un théâtre. Denain avait un projet de salle des fêtes destinée à compenser l’exiguïté des salles de la Mairie et des salles privées de la ville. Premier auteur et chef de projet, M. Marquette, architecte et inspecteur des Beaux-Arts à Paris, décède subitement. Il est remplacé par l’architecte Louis Six qui s’aperçoit que les plans de son prédécesseur s’avèrent incomplets et inexécutables. Persuadé que les sommes prévues au devis sont très insuffisantes, il propose à la municipalité de refaire un devis estimatif. Louis Six substitue le projet de salle des fêtes par un projet de théâtre dont le coût proposé provoque une crise municipale. En juillet 1906, le conseil municipal vote la demande de crédits supplémentaires. En 1912, a lieu finalement l’inauguration du théâtre.
Il s’agit d’une salle à l’italienne avec un parterre incliné et deux balcons. Le plafond de la salle circulaire est signé Victor Lhomme (artiste peintre installé à Lille) et représente une allégorie d’inspiration classique. Y sont incarnées La Trompette de la Renommée, la comédie, la tragédie, la musique, la danse tandis que des anges tirent le rideau de scène. Une couronne ponctuée de lyre, des cordons feuillagés et des angelots font aussi partie du décor. L’édifice est sur deux étages avec un fumoir
au 1er étage pour les réceptions, classé aux sites et monuments de France , et un large hall d’entrée.
En 2000, le théâtre connaît des travaux de rénovation : espace scénique modulable, modernisation des loges et un accès aux salles par ascenseur pour les personnes de mobilité réduite.


 

 

La statue du Maréchal Villars

Œuvre d’Henri Gauquié inaugurée le 13 juillet 1913, la statue évoque la victoire du Maréchal Villars le 24 juillet 1712 sur l’armée alliée dirigée par le Prince Eugène de Savoie. Louis XIV suivait du Château de Versailles le déroulement de cette fameuse bataille dont dépendait le sort de la France. Il connaissait Denain pour s’y être rendu le 10 mai 1676 au moment des guerres de Flandre.
La statue du Maréchal Villars figure en bonne place sur le nouveau logo de la Ville dévoilé fin 2011.

 

 

La Fosse Mathilde

Elle est composée d’un bâtiment surplombant un ancien puits de mine de la Compagnie des mines d’Anzin créé en 1831 et exploité jusqu’en 1859 avant sa fermeture quatre ans plus tard. Lors de sa construction, la Fosse Mathilde bénéficie d’avancées techniques successives. En effet, l’orifice du puits est situé en haut d’une butte, ce qui permet l’installation d’une machine à vapeur Edwards à haute pression. Le chevalet est caché sous le toit de la structure.

Lors de sa fermeture, la Fosse Mathilde est transformée en logements pour maîtres-ouvriers. En 1960, le bâtiment est transformé par un propriétaire privé qui ajoute des garages et des appentis que l’on voit toujours aujourd’hui.

La Fosse Mathilde est, avec le Sarteau à Fresnes et l’église de la Sentinelle qui est une fosse datant de 1824, le seul bâtiment industriel du Valenciennois de cette importance préservé.
Depuis le 30 juin 2012, la Fosse Mathilde est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. 

 

La Place Baudin

La Place Baudin fut pendant des années le témoin des événements de la vie des ouvriers et des mineurs.
C’est l’une des places les plus originales de Denain grâce à son architecture industrielle unifiée avec la salle des fêtes d’Usinor, les habitations ouvragées qui lui font face où logeaient les ingénieurs d’Usinor, le stade Jean Werth, la 
salle des fêtes communale et l’église du Sacré-Cœur, malheureusement amputée de sa grande flèche en 1978 et l’année suivante des balustrades et des deux petites flèches en pierre blanche en raison d’un manque d’entretien. 



La salle des fêtes municipale



Construite par l’administration de la Société des forges et aciéries de Denain-Anzin au XIXe siècle, la salle des fêtes municipale est constituée de briques rouges et de pierres bleues, elle s’inspire du Palais de la Paix à La Haye aux Pays-Bas. Actuellement en cours de réhabilitation dans le cadre de la DDU, cette structure fait la fierté de tous les Denaisiens. Elle dispose d'une bel espace scénique (avec loges et vestiaires à l'arrière). La salle peut accueillir près de 900 personnes, idéal pour les manifestations d'envergure. Une aire en parquet laqué offre aux danseurs un formidable terrain d'expression. Les sous-sols et l'étage abritent quelques associations locales.  

Le terril Renard

Terril de forme conique et plate de 90 mètres de hauteur à l’origine, il est surnommé la citadelle et couvre une surface de plus de 4 hectares au sol. Il fut érigé entre 1836 et 1948 au rythme de l’exploitation de la fosse du même nom.
Dans Germinal, les détails du Voreux ont été puisés à Renard et d’après le paysage industriel des alentours.
Classé ZNIEFF (Zone naturelle d’Intérêt écologique, faunistique et floristique) en 1990, il accueille aujourd’hui un parc naturel d’observation écologique de 18 hectares. Le terril est doté d’une vraie diversité végétale avec la présence de 88 espèces dont 5 rares ainsi que plusieurs espèces d’oiseaux et d’insectes.
Le terril Renard est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis le 30 juin 2012.


Le terril Turenne

Le terril Turenne est préservé et aménagé en un véritable parc de promenade. Il n’a cependant rien à voir avec le volume du terril Renard. Il est né de l’exploitation de la fosse du même nom de 1828 à 1887.
La fosse fut le théâtre d’une terrible tragédie en 1867, la plus grande catastrophe minière du Denaisis.
Il a été restitué à la commune dans les années 80 au franc symbolique.

 

Le Coron Jean-Bart

Ce coron construit en 1852 fut l’une des sources d’inspiration de Zola dans son Germinal et constitue l’apogée de l’architecture minière avec neuf types d’architecture différents. On y trouve les plus belles maisons ouvrières du XIXème : deux étages, maisons d’angle à fronton et à pilastres, oeils de bœuf, fenêtres tantôt en plein cintre, tantôt ornées de linteaux ouvragés.

Une plaque de marbre signale l’emplacement de la maison du célèbre poète-mineur Jules Mousseron qui travailla toute sa vie à Renard.
Le Conservatoire de musique et son auditorium se situent dans les maisons restaurées du Coron Jean-Bart.

 

La Cité Chabaud Latour

Du nom de l’ancien président et régisseur de la Compagnie des mines d’Anzin, le quartier Chabaud Latour date de 1870. Les corons des ouvriers entouraient la fosse numéro 58, exploitée de 1842 à 1853, située à l’emplacement des jeux d’enfants aujourd’hui. La nouvelle cité est construite entre 1914 et 1930 de l’autre côté de la rue Pierre Nève.
La plus ancienne fête traditionnelle de la ville a lieu à Chabaud Latour. Il s'agit également du dernier quartier à élire son maire de quartier.
La Cité Chabaud-Latour est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis le 30 juin 2012.

 

Parc Emile Zola

Il s’agit d’un parc urbain de 18 hectares. De l’époque minière, il y subsiste un ouvrage d’art, le pont aux deux arcades, qui reliait la fosse l’Enclos et le Rivage. Le rivage était le plus important port fluvial du Valenciennois. Tous les mariniers le surnommaient « le Clou du Nord ». On y trouve également la mine Image qui est une reconstitution des galeries de mine en surface pour l’apprentissage à l’exploitation du charbon.

Ce poumon vert en centre-ville a fait l’objet d’une grande opération de réhabilitation avec la création, en 2012, d’un amphithéâtre de verdure pouvant accueillir  2 000 personnes et situé dans la partie du parc attenante au terminus de tramway et à l’hypermarché.



Le dernier dépôt des locomotives à vapeur du Nord Pas-de-Calais

En février 1832 est présenté le projet de la Compagnie des Mines d’Anzin. Le 26 mars 1834, le sous-préfet de Valenciennes publie un avis de construction d’un chemin de fer. Le 24 octobre 1835, l’ordonnance royale accorde la concession de ces deux chemins de fer aux Compagnie de Saint-Waast et de Denain. Le premier tronçon est inauguré le 18 octobre 1838. Il s’agit du premier chemin de fer à voie large construit en France et de la troisième ligne ferroviaire de France.
Cette gare, voisine de l’ancienne usine Cail qui a fabriqué notamment des locomotives et des wagons, est insérée au milieu d’habitations de mineurs à l’architecture industrielle très riche, avec un ancien café-hôtel pour voyageurs, une distillerie transformée en habitations impasse Delambre, et l’église évangélique de style flamand.
Actuellement subsistent le treuil messian, la sablière, la forge et le dépôt à essence et des logements, superbement restaurés aujourd’hui du chef du mouvement et du receveur de grande vitesse, antérieurs aux années 1860.

 

Agenda

Jeudi 23 mars
De 7H30 à 13H : Marché hebdomadaire - Place Gambetta.
De 14H à 18H : Exposition “ La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi” - Musée municipal. 

Vendredi 24 mars
De 14H à 18H : Exposition “ La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi” - Musée municipal.
20H : Basketball (Pro B) ASC Denain-Voltaire PH/Vichy-Clermont - Complexe sportif. 

Samedi 25 mars
De 9H à 12H : Portes ouvertes & Forum des métiers - Institution JP II, rue du couvent. 
De 10H à 12H & de 14H à 18H : Exposition (H)All-Over 11 présentée par Thomas Pukrop - Ecole d'arts plastiques E. Decaillon. 
11H : Concert “ Hector & les Catacombes ” - Auditorium du conservtoire de musique. 
14H : Basketball (Minimes 2) ASC Denain-Voltaire PH/Dechy - Salle H. Barbusse. 
14H : Basketball (Poussins 1) ASC Denain-Voltaire PH/Cysoing - Complexe sportif. 
14H30 : Football (U11) FC Denain/Rieulay - Stade L. Lagrange. 
15H : Handball (U15) HBC Denain/Waziers - Salle J. Donain. 
15H30 : Basketball (Benjamins 2) ASC Denain-Voltaire PH/Saint-Amand - Complexe sportif.
16H : Football (U13) US Denain/FC Denain - Stade Bayard.
De 16H à 18H : Exposition “ La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi” - Musée municipal.
17H : Basketball (Benjamins 1) ASC Denain-Voltaire PH/Dechy - Complexe sportif. 
17H30 : Handball (U18) HBC Denain/Wallers - Salle J. Donain. 
18H30 : Basketball (Cadets 2) ASC Denain-Voltaire PH/Saint-Amand - Complexe sportif.
20H30 : Water-Polo (N1) SCL Denain PH/Saint-Jean-D'Angely - Centre nautique G. Ansart.
20H30 : Concert de Fabienne Thibeault - Théâtre municipal.

Dimanche 26 mars
10H : Football (U18) US Denain/Escautpont - Stade Bayard. 
De 10H à 12H : Exposition “ La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi” - Musée municipal. 
15H : Football (Seniors A) US Denain/Saint-Waast - Stade Bayard. 
15H : Football (Seniors B) ASNM Denain/Maresches - Stade J. Werth.
A partir de 15H : Loto organisé par l'APEI du collège JP II - Salle des fêtes municipale.

Mardi 28 mars
De 14H à 18H : Exposition La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi” - Musée municipal. 
De 14H à 18H : Exposition (H)All-Over 11 présentée par Thomas Pukrop - Ecole d'arts plastiques E. Decaillon. 

Mercredi 29 mars
De 10H à 12H & de 14H à 18H : Exposition (H)All-Over 11 présentée par Thomas Pukrop - Ecole d'arts plastiques E. Decaillon. 
De 14H à 18H : Exposition “ La négation de l'homme dans l'univers concentrationnaire nazi” - Musée municipal. 
19H : Présentation officielle du Grand Prix de Denain - Complexe sportif. 
20H : Assemblée générale de l'association “ S.P.O.R.T ” - Salle Polyvalente du Centre Hospitalier. 

 

 

 

Facebook

Twitter